ouarzazate

De Ouarzazate à Zagora et son désert : la beauté du sud Maroc

Le Maroc est un pays qui se situe dans le grand continent africain, au Nord. Réputé pour être une terre chaude sous le charme des paysages parfois désertique, le pays offres des tableaux splendides pour donner à chacun l’impression de plonger dans un univers où la structure imposante des œuvres humaines et la belle nature jonglent entre la chaleur du soleil et l’air ambiant qui plane.

Ouarzazate :

Outre la connaissance de Maroc en général, des lieux comme Ouarzazate ou encore Zagora sont des endroits à découvrir de la plus belle façon qui soit. Ouarzazate est une province du Maroc qui mérite un petit détour. Ville se situant dans le sud du Maroc, Ouarzazate porte aussi le nom de « la porte du désert ». En effet, les paysages qui se situent autour de la ville sont pour la plupart constitués de désert. D’une couleur proche du rouge et sous la sècheresse ardente du soleil, ces derniers offrent un tableau unique et typique de la région.

Avec ses kasbahs que l’on ne compte plus et ses vallées, la région offre dans quelques endroits des oasis verdoyants qui donnent un air touchant et fascinant au paysage. Ce qui lui donne son attrait touristique c’est la présence des palmeraies et des villages de terre rouge ou ocre. Ces derniers donnent un charme unique à la région, ce qui en fait un endroit qui allie à la fois une once de nature verdoyante et la présence totale d’un tableau rouge désertique. Avec un climat désertique chaud à la longueur de l’année, il est possible de faire des ballades dans des tenues légères  tout en admirant le marché local, la place des Almohades ou encore admirer les grandes statues du studio Cinéma de Ouarzazate.

Zagora :

zagora

A quelques kilomètres, se situant non loi d’Ouarzazate, Zagora est le relais de ce dernier tant par la splendeur des lieux que les choses nouvelles à découvrir. Se situant dans la région de Draa-Tafilatet, la ville se situe aussi dans le Sud du Maroc. Elle est aussi entourée par de belles kasbahs autour desquelles les bergers aiment conduire leurs moutons. Le désert n’est pas loin et est omniprésent. Le paysage prend parfois une splendeur minérale dont l’éclat rejaillit sur les constructions.

Zagora a connu son apogée que quelques années plus tard par l’affirmation de sa culture et par la splendeur des constructions qui reflètent une religion bien définie. La ville nouvelle de Zagora a cependant connu sa naissance durant le protectorat français. A noter cependant que l’oasis était déjà cependant habité. Par une influence passagère de la France, on peut noter dans la ville quelques touches occidentales qui donnent un air assez typique de la ville. Outre les bâtiments qui reflètent une religion monothéiste, Zagora offre aussi une histoire unique à travers les décors palpitants qui se situent dans chaque coin de rue.

Comme sa voisine, Zagora possède une vaste palmeraie. Une richesse locale qui attire parfois la curiosité des touristes. Cette vaste palmeraie est souvent le point de départ de nombreuses randonnées qui se font dans les environs. Pour les non amoureux des randonnées, il est aussi possible de faire un petit tour dans le grand marché qui a lieu habituellement tous les mercredis et les dimanches.

A l’entrée de la ville, on peut apprécier joyeusement des structures uniques et splendides. Ce qui est fascinant aussi bien avec Zagora qu’Ouarzazate c’est qu’un pas sépare la civilisation d’une nature dominante : le désert. Le désert est le centre même de l’attraction des deux villes du Sud de Maroc. Avec une prédominance d’un paysage qui offre de la terre à perte de vue sous un soleil ardent à la longueur de l’année, le désert reste une image vue sous un seul angle. Avec une température qui peut atteindre jusqu’à 44 degré entre juin et aout, les deux villes offres des ballades caniculaires du matin au soir. Affichant un climat chaud tout le long de l’année, le Sud du Maroc s’apprécie en tout temps. Même avec des ballades sous le soleil omniprésent des régions, le désert reste une attraction phare qui ne se refuse pas. Entre deux visites, la fatigue et le bronzage, Zagora et Ouarzazate sont deux villes dont on ne se lasse pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *