YOGA ET LA GROSSESSE

Yoga et la grossesse

Une femme enceinte a plus que jamais besoin de calme et de détente. Le Yoga est un moyen infaillible pour donner plus de zen à celle qui se sent la plupart du temps lourde et fatiguée. Mais à part la détente le yoga est surtout utile pour mieux se préparer à l’accouchement. Et la mère et l’enfant dans le ventre profite du bienfait de cette pratique.

Pourquoi du Yoga :

Certes, le Yoga est utile pour tout le monde surtout pour les femmes enceintes. Mais il y a des exercices qui ne peuvent pas être pratiqués par une future maman du fait de cette grossesse. Selon plusieurs conseils  de grossesse, dans la phase prénatale, le yoga a beaucoup d’avantages. La détente est d’abord un grand avantage, et en adoptant certaines positions pouvant améliorer la souplesse de la femme. Cette activité permet également de régulariser la sensation relationnelle qu’il y a entre la mère et le bébé. Enfin, le yoga est un bon exercice de préparation à l’accouchement : plus de sérénité, une bonne respiration, l’énergie gagnée en maitrisant tout le corps. Pour quelqu’un qui ne supporte pas de faire du sport et qui se sent faible, le yoga est l’idéal.

Yoga : quelles positions adoptées?

Si le Yoga est plus prisé par les femmes, il y a quelques limites à ne pas franchir. En effet, le yoga peut représenter un danger pour la grossesse, contrairement à ce que l’on pense, s’il n’est pas maitriser. Il faut ainsi prendre des précautions, et la première sera sûrement de faire appel à un coach professionnel. Un professionnel saurait ce qui irait ou pas à une femme enceinte pour éviter tout accident. Il existe par exemple certaine position non adaptée, donc privilégier les gestes qui assouplissent le bassin. Autrement, avant toute pratique du Yoga, il faudrait avoir l’avis de l’obstétricien par rapport à la possibilité d’en faire ou pas. Il y a des cas où faire du yoga serait plus dangereux qu’autre chose : en cas de difficulté de grossesse, hypertension, des risques de fausses couche et corps trop fragile. Mais en général, il faut le faire mais ne pas trop en faire et trouver le juste milieu pour plus de bénéfices.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *